Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Jean Claude Decalonne m’a convié à venir essayer chez Feeling les nouvelles trompettes Artisan de chez BACH et lui dire ce que j’en pensais. Il est vrai, et Jean Claude le sait bien, que je connais fort bien les instruments BACH, la facture de la trompette, et mon exigence sur ces points.

A départ, je n’étais pas convaincu de découvrir mieux que ce que je possède, ayant plusieurs trompettes New York, Mount Vernon, et du début de Elkhart, trompettes exceptionnelles et dont j’ai mis plusieurs années à trouver des exemplaires à la fois en excellent état d’origine, bien entretenues et sonnant merveilleusement bien.

Mais grande surprise que ces trompettes modèle Artisan et il était grand temps que la maison BACH prenne le taureau par les cornes et réagisse, car de nombreuses marques commençaient à talonner très sérieusement les modèles Stradivarius. Il est vrai que, dans le contexte économique actuel, avec la forte hausse du prix des matières premières et surtout du cuivre, le rapport qualité/prix avait tendance à affaiblir les modèles Stradivarius et les clients même les plus exigeants se tournaient de plus en plus au profit d’autres marques.

Lorsque s'étalent sur le comptoir les trompettes Artisan, les valises, en elles-mêmes nous rappellent les bons étuis d’il y a 40 ans, brun foncé aux renforts de cuir et à l’intérieur bleu de haute qualité. Ici, d’aspect, la valise semble encore plus robuste. Lorsque  nous la prenons en main pour l’ouvrir et apercevoir l’intérieur, cette sensation devient réalité et la confiance en la protection de l’instrument est au-delà de toute espérance. Tout a été repensé : logements pour accessoires avec  fermeture à pression, place pour plusieurs embouchures, double logement de trompette dont un spécifiquement pour bien maintenir la piccolo, les éléments de maintiens de la trompette sont renforcés et le pavillon beaucoup mieux protégé que dans l’ ancien modèle de valise stradivarius. Un très bon point donc pour ces nouvelles valises qui ont été pensées pour les musiciens d’orchestre et pour les solistes, voyageant en avion et ayant besoin de d’une grande protection face aux chocs et pouvoir tout ranger tout ce dont on a besoin lors d’un concert ou d’une répétition, loin de son studio de travail personnel.

Venons-en aux trompettes. Chez feeling, ce qu’il y a de bien, c’est que vous pouvez essayer plusieurs trompettes et lorsque j’y suis passé, il y en avait beaucoup.

Première impression : c’est toujours une Bach, toujours une Stradivarius, avec son ergonomie pour bien l’avoir en main, bien équilibrée. Revue de détail : plusieurs éléments montrent que la réalisation du montage est de très haute qualité ; coulisses fonctionnant parfaitement, pistons bien montés et alignés. L’anneau de la coulisse du premier piston rappelle celui ajouté sur les premières trompettes de l’ère New York des années 1925-1930. Les entretoises principales sont très proches du design des modèles d’entretoise New York, mais plus petites en longueur et moins larges. Le receveur d’embouchure reste le modèle court de la période Elkhart. Les férules d’assemblage des coulisses s’inspirent des modèles New York, de forme sphérique.

L’essai des trompettes est révélateur : toutes les trompettes en Sib se rapprochent du son des modèles New York, mais avec une flexibilité différente.  La justesse est excellente et d’une trompette à l’autre il y a très peu d’écart. Il est possible de modifier la palette sonore, simplement en desserrant le chapeau inférieur du troisième piston.  Plus ces trompettes sont jouées et plus j’y prends goût. Elles offrent une sécurité de jeu exceptionnelle. Le trompettiste oublie la trompette et fait de la musique, plus encore qu’avec les modèles Stradivarius. L’impression d’ensemble est proche d’un modèle Stradivarius 37 de haute qualité sonore, avec une excellente projection. La différence entre une Sib Stradivarius et une Sib Artisan reste limitée. L’avantage est que avec une Artisan, vous n’avez pas à en essayer plusieurs modèles : toutes sont parfaites et très proches les unes des autres, beaucoup plus que les modèles 37 : le montage, et l’assemblage très soignés et les éléments spécifiques des modèles Artisan en sont pour beaucoup.

La très grande surprise est dans les modèles en UT. Si vous voulez une trompette en Ut plus facile que la Stradivarius, une trompette qui ne canarde pas, un son d’une excellente Stradivarius 229 avec la flexibilité bien  mieux que celle d’une branche 25H, ne cherchez plus !! Le modèle Artisan est LA trompette en UT que tout le monde attendait : sûreté de l’émission accrue, justesse améliorée : l’écart entre l’ut grave et l’ut aigu est plus proche de l’octave véritable que sur la Stradivarius, le sol aigu est aussi plus juste, le La aigu est moins haut que sur la Stradivarius et  le Mi aigu est moins bas que sur la Stradivarius, le Si médium sur les différents doigtés montre le travail des équipes de BACH pour rendre cette trompette encore plus performante, plus sûre et donc plus rassurante  pour le trompettiste sur scène plein de trac pour le concerto en sol de Ravel .  De plus, la qualité sonore est très proche d’une Mount Vernon en UT.

Une autre surprise, de plus grande taille encore est la version en Mib courte. Bach a une Mib Stradivarius courte de petite perce, excellente pour les concertos de Haydn, Hummel, Neruda, mais plus limitée en orchestre, car la branche d’embouchure nécessitait de jouer avec une embouchure à queue piccolo pour la justesse, la fameuse queue 117, au détriment du son, qui devenait de ce fait clair, trop clair pour certaines œuvres du répertoire romantique et post romantique et très éloigné du son d’une trompette en Ut. De plus, la petite perce nécessitait pour le trompettiste un travail personnel d’adaptation très rapide de changement de la Ut ou la Sib à la Mib et vice versa, surtout pour être à l’aise en concert.  Je reste un partisan du grand Maître VACCHIANO qui préconisait de prendre la trompette construite dans la tonalité la plus appropriée à l’œuvre : par exemple la seconde symphonie de Brahms  est plus facile à jouer sur une trompette en Ré.  Lorsque vous avez joué cette symphonie avec une trompette en Ut  puis avec celle en Ré, vous vous rendez compte très vite que ce n’est pas un excès de zèle, loin s’en faut. Bien entendu, cela nécessite de trouver une trompette en ré au son proche d’une trompette en Ut et de la travailler pour la justesse, ce qui est à lui seul un gros investissement en temps car les trompettes en Ré ne sont pas stockées par les revendeurs. Mais quel bonheur. Pour ceux qui s’intéresseraient à une trompette en ré, Feeling Musique possède en dépôt une Stradivarius en ré New York, avec un pavillon Mount Vernon et une seule entretoise sur le pavillon donnant ainsi un son très proche de la trompette en Ut. Cette trompette a été jouée par Gérard SCHWARZ. Un autre exemple est le fameux concerto en Sol de Ravel : beaucoup de trompettiste d’orchestre hors de France joue ce concerto sur la trompette  en Sib, comme en Grande Bretagne et en Russie par exemple. Pourquoi ? Parce que la trompette en Sib « canarde » moins que la Ut. De même, la Légende d’Enesco dans certains pays se joue à  la Sib. Effectivement, après avoir essayé, je peux dire que cela apporte une palette accrue de possibilités musicales.

Un autre exemple est en quintette de cuivres. L’arrangement du Canadian Brass de la toccata et fugue en Ré mineur de Bach où les trompettes jouent  la Sib et la Mib, avec quelques mesures pour changer d’instrument. Cette « jonglerie » de trompettes est tellement ardue que les jeunes  membres du Canadian Brass, depuis maintenant près de 10 ans, jouent cette pièce intégralement sur la Sib : cette solution est préférable et moins périlleuse que le changement de trompette.

Ici, avec la version Mib Artisan, Bach a réalisé une trompette d’orchestre en Mib avec non seulement  la perce  large de la Ut Artisan, mais une branche d’embouchure qui permet de jouer cette trompette avec l’embouchure de la trompette en Ut avec la queue symphonique (modèle 24 de chez Bach) et grain large 24,sans aucune difficulté, avec, comparativement au modèle Stradivarius , une justesse améliorée et une aisance ne nécessitant plus de période d’adaptation  ni de perce ni de justesse : c’est LA trompette en Mib d’orchestre par excellence pour jouer les passages avec un son de Ut.

Un autre essai a été de commencer par jouer la Ut Artisan et de changer de modèles : Sib, Mib, Ut, Mib, Sib, etc.  Alors la surprise est grande de constater qu’enfin le trompettiste d’orchestre est comblé dans ses attentes profondes : tous ces modèles sont tels qu’ils permettent le passage de l’un à l’autre avec une aisance inégalée à ce jour. Déjà le passage d’une Stradivarius à une autre offrait  une sécurité de jeu que le mélange de marque ne permettait jamais d’atteindre. Maintenant, avec les modèles Artisan, Bach répond aux attentes des musiciens d’orchestre les plus exigeants : Sib, Ut , Mib : tout est jouable tout de suite !! Il me reste à patienter pour essayer la piccolo. Ce que j’ai découvert avec ces modèles artisan me laisse présager enfin une piccolo d’orchestre dont tout trompettiste d’orchestre rêve…

Merci à la maison BACH et surtout à M. Tedd WAGGONER, ainsi qu'au grand trompettiste d’orchestre Michael SACHS d’avoir conduit ce projet de nouvelles trompettes baptisées "Artisan". Qui mieux qu’eux deux pouvaient porter ce challenge ? L’expérience d’orchestre de Michael SACHS et l’exigence que cela impose sur le choix des trompettes d’orchestre, la  connaissance et la culture de la maison BACH de Tedd WAGGONER, dernière mémoire vivante de la grande période de la maison BACH avec la transmission du savoir-faire des grands techniciens, savoir faire issu directement de Monsieur Vincent BACH, nous offre une collection inégalée de trompettes.

Merci à Jean Claude DECALONNE de m’avoir permis d’essayer ces merveilleuses trompettes.

Ronald WOLEZYK

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :